L’Ostéopathie Crânio Sacrale Energétique :

Cliquez Vidéo présentation

L’Ostéopathie Energétique est la rencontre de l’Ostéopathie 
Crânio Sacrale crée par William Garner Sutherland (1873-1954) 
avec la Médecine Traditionnelle Chinoise.
L’Ostéopathie Energétique fut inventée par Maurice Raymond 
POYET (1928-1996). Ostéopathe Crânio Sacral, formé à l’énergétique chinoise, il transforma la pratique de l’Ostéopathie 
Crânio Sacrale fluidique MRP en Ostéopathie Crânio Sacrale 
Energétique. Entouré et échangeant avec André BRUNEL, 
Michel MAGNAVAL, Jean MARCHANDISE et bien d’autres, M.R.POYET combina les principes de l’Ostéopathie Crânio Sacrale aux méridiens d’acupuncture et introduisit la notion d’information énergétique. Ce nouveau concept change la pratique. Les tests et corrections ne se font plus sur un mouvement corporel mais sur une réponse à une information énergétique. Les manœuvres sont de petites impulsions d’une pression minimum (le poids d’un papillon), similaires à de petites virgules sur la peau. Son génie a été de découvrir une cartographie du système articulaire sur le crâne (somatotopie) ainsi qu’une cartographie des points correcteurs des lésions sur le sacrum. Le crâne devient le clavier d’affichage des lésions. Il permet de localiser les parties bloquées tout en vérifiant l’exécution juste des corrections. Le sacrum devient le clavier des points correcteurs pour la ligne 
centrale appelés interrupteurs. Ils permettent de corriger et libérer 
très facilement tous les os du crâne, la Symphyse Sphéno 
Basilaire, la colonne vertébrale et la position du sacrum en un 
minimum de temps.
En résumé, le crâne est le clavier des lésions, le sacrum est le 
clavier des corrections.
Il restera à vérifier sur le crâne, les lésions des membres inférieurs, des membres supérieurs, des côtes, des viscères et à les corriger. Pendant le soin, différentes zones sont à tester en permanence. M.R. POYET les appelle verrous. Elles permettent 
aux thérapeutes d’ouvrir et de vérifier le bon déroulement du soin.

Amélioration de l’Ostéopathie Energétique M.R. POYET par Jean Marchandise :
Après la mort de M.R. POYET en 1996, Jean MARCHANDISE 
médecin et ancien élève, améliore la méthode en définissant des lignes d’inversion de mouvements correspondant à deux fonctions sur l’ensemble du corps (une fonction d’adaptation et une fonction de force). Il établit, par cette découverte, une somatotopie du corps plus précise au niveau articulaire et une nouvelle cartographie du système viscéral. Cette introduction permet d’actualiser les mouvements énergétiques du corps et de définir les différents types d’articulation : celles de force, celles d’adaptation et celles qui combinent les deux, force et adaptation. Les techniques de correction correspondantes tiennent compte de cette différenciation. Ce complément donne à l’Ostéopathie Energétique une pratique qualitative plus précise et plus performante. Voir son livre « OSTEOPATHIE NON STRUCTURELLE, A L’ECOUTE DU CORPS » édition désiris.

A ce jour, le CETME74 a trouvé et expérimenté avec succès une somatotopie crânienne des Viscères ainsi qu’une analogie des techniques viscérales avec la Médecine Traditionnelle Chinoise. Cette nouvelle approche libère comme avant les Viscères dans leurs mouvements, et permet de vérifier et corriger directement tous les liens qui existent entre les Organes et Entrailles dans le concept de la Médecine Traditionnelle Chinoise (relation Interne Externe, les couches, les cycles d’engendrement et contrôle, et bien d’autres). Par ce progrès, le thérapeute possède une palette d’outils plus précise et complète, procurant un soin plus performant.


L’Ostéopathie Energétique :


L’Ostéopathie Energétique donne une grande satisfaction. Elle permet de libérer le maximum de lésions en une seule séance. Le crâne est la protection de notre Système Nerveux Central et des organes des sens. Une restriction de mouvement entre les pièces osseuses occasionne des perturbations au niveau musculaire, membraneux, circulatoire (artérielle, veineuse, liquide céphalo rachidien) et sensitive par l’intermédiaire des nerfs crâniens, se répercutant sur l’ensemble du corps. Le crâne étant le reflet des disfonctionnements articulaires et viscéraux, il permet de tester et évaluer le fonctionnement des différents éléments avant et après une correction sur un des systèmes.
Exemple : pour une douleur d’épaule, le thérapeute prendra en compte les autres parties du corps, le système crânien, le bassin, les membres inférieurs, la colonne vertébrale et le système viscéral. La pathologie d’épaule peut être la conséquence d’autres systèmes en restriction.
Son domaine d’application s’étend à toutes les tranches d’âge, à un maximum de pathologies avec une prédilection pour celles au niveau de la tête : acouphène, vertige, maux de tête, insomnie, mâchoire, problèmes ORL et les perturbations des nouveaux nés.
Sa pratique globale demande certaines bases anatomiques, physiologiques et énergétiques et la connaissance des interactions entre chacun des systèmes. Son outil est la main. Elle sert d’analyse et de soin. Sa pratique est très douce, confortable et sécurisante pour des résultats équivalents aux autres thérapies. Son application peut s’étendre aux animaux.

illu01-192x235

Sutherland

epaule Ostéopathie énergétique

Somatotopie Membre Sup

illu03

Verrou Sacrum

illu04

Lignes d’inversion Coxo

illu05

Duremère Crânienne